Réglage des organes d’équilibrage d’une installation de chauffage à eau chaude


Réglage des organes d’équilibrage d’une installation de chauffage à eau chaude

Réglage des organes d’équilibrage d’une installation de chauffage à eau chaude, destiné à assurer une température uniforme dans tous les locaux. Une installation collective de chauffage à eau chaude est considérée comme équilibrée si l’écart de température entre le local le plus chauffé et le moins chauffé d’un même bâtiment est strictement inférieur à 2°C.

L’équilibrage hydraulique permet d’apporter les débit requis, ni plus ni moins, et donc de fournir en tout point de l’installation les quantités de chaleur désirées.

Un certain nombre de locaux d’un même immeuble atteignent difficilement, voire jamais, les températures prescrites, alors que d’autres locaux sont  "surchauffés" .


Ce problème résulte généralement d’une répartition incorrecte et inéquitable des débits, ce qui ne permet pas aux boucles de régulation d’assurer correctement leur mission.

Un bâtiment dont l’installation est bien équilibrée verra tous ses locaux bénéficier d’une même température dans les mêmes temps, ce qui induit une production de chaleur beaucoup moins longue dans la durée, avec des démarrages beaucoup plus espacés.

Grâce notamment à la présence d’organes de réglage et d’équilibrage sur une installation, il est possible de mesurer soit les débits, soit les pressions différentielles, soit les températures en tout point du réseau hydraulique.
Ceci permet de contrôler le bon fonctionnement de l’installation, et, dans le cas contraire, de déceler précisément l’élément qui cause un trouble.